Situation
Situation
Photos village et alentours
Commune
Commune
Sapeurs pompiers
Histoire
Histoire
Chronologie
Photos anciennes
Chemin de fer
Guerres -
Documents histoire
Cartes anciennes
Chronologie
Associations
Associations
Associations
Associations
Associations
Tourisme
Associations
AGENDA
Mur
Contact2
Michelbach-le-bas

Michelbach-le-bas

Historique


"Le 40ème anniversaire du Corps

des Sapeurs Pompiers de Michelbach-le-bas

jalonne fièrement l’histoire de notre village.


En tant que membre fondateur et toujours actif,

il m’a été demandé de retracer l’histoire du

Corps local. Difficile mission !


Ce ne sont pas les écrits dans les registres

qui nous renseigneront le mieux sur la vie

du corps mais bien le vécu de notre équipe

qui s’imprime en chacun de nous, au fil des ans.


Le vécu aussi de nos anciens qui nous ont transmis leurs valeurs et les récits de leurs interventions.


Il  y avait autrefois un Comité de Pompiers Volontaires qui fut très bien

équipé pendant l’occupation allemande. Michelbach-le-bas était un Centre

d’Intervention et allait si besoin, porter secours aux voisins de

Ranspach-le-bas et Ranspach-le-haut. Les hommes ou les chevaux tiraient la

remorque à bras et la pompe jusqu’au lieu du sinistre. L’eau du ruisseau ou

des fontaines servait à éteindre le feu (voire même la fosse à purin en cas

de manque d’eau). Il existait à  Michelbach-le-bas trois barrages sur la

rivière qui garantissaient une réserve d’eau tout au long de l’année. Le

dépôt se trouvait dans le hangar de l’actuel «Dorfhislé». Pour leur

engagement et leur courage, tous ceux qui nous ont précédés méritent un

grand respect, peu importe l’époque et les moyens matériels qu’ils avaient à

disposition.


Le Corps tel qu’il est aujourd’hui a été fondé en 1972 sous l’impulsion du

Maire Frédéric Striby, lui-même actif. Durant les premières années, les

moyens étaient dérisoires mais les hommes dévoués à la cause du prochain et

très motivés. Chacun intervenait avec ses bottes en caoutchouc, son propre

bleu de travail et beaucoup de matériel personnel (tracteurs, tronçonneuses,

balais, pelles et pioches, brosses, haches...) Il restait l’équipement

acquis au temps de l’occupation : les tuyaux en chanvre et de vieilles

lances, du petit outillage. Tout ce matériel a été mis aux normes françaises

par les pompiers eux-mêmes. La remorque à bras et la pompe ont du être

réadaptées pour être attelées d’abord à un tracteur puis au Renault Prairie

acquis et équipé par l’amicale. Ce dernier a rendu bien des services pendant

de longues années, jusqu’à l’achat du fourgon FTP, puisqu’il a tout aussi

bien servi au transport des hommes et du matériel qu’à tracter le

chasse-neige. Avant l’installation de la sirène, l’appel pour le

rassemblement en cas de sinistre se faisait au clairon et au son des cloches

de l’église. Il fallait être très motivé, puisque pour être Sapeur Pompier

actif, nous nous acquittions d’une cotisation annuelle qui permettait

d’acheter du matériel pour le Corps. Pendant les premières années, les

casques furent achetés, suivis des bottes de cuir. Puis petit à petit, le

matériel fut complété par la Commune. Nous disposons aujourd’hui, d’un

équipement performant. Durant ces 40 années, il y a eu 3 dépôts de pompiers

différents : le garage du «Dorfhislé», le dépôt derrière la Mairie/Ecole,

puis à l’atelier communal. Parmi les interventions marquantes je peux citer: plusieurs accidents de voitures dont certains très graves, des feux de

toitures, de cheminées, de cuisines, de voitures, de paille et de

broussailles, plusieurs secours à personnes, des inondations, des dégâts de

tempête, des pluies verglaçantes, des recherches de personnes et d’animaux,

le débouchage de canalisations, les dégagements de chaussée, le déneigement

des rues, le nettoyage de puits de fontaine, d’innombrables nids de guêpes

ou de frelons, le service d’ordre lors des manifestations…

Pour être opérationnel, chaque volontaire doit accepter les contraintes

liées aux formations, aux exercices  tout au long de l’année et y consacrer

des heures sans compter.  Durant de longues années, nous étions en relation

étroite avec le Corps du Centre de Secours de Saint-Louis, ce qui nous a

permis d’effectuer de nombreux entraînements et stages spécialisés, ainsi

que des échanges humains et techniques très précieux (ex. secourisme,

secours routier, utilisation de la tronçonneuse en conditions réelles en

forêt). La convivialité et la camaraderie nous unissaient dans cette grande

famille que sont les « hommes du feu ». Plus récemment, plusieurs manœuvres

étaient organisées en collaboration avec les secouristes locaux et le CPI de

Ranspach-le-bas. Le but de notre CPI est bien, comme son nom l’indique, la

proximité, la première intervention, le secours rapide dans l’attente si

nécessaire, des Sapeurs Pompiers du Centre de Secours de Saint-Louis.


Les 4 décennies d’activité au sein du Corps local ont été pour moi un

enrichissement perpétuel. Etre Sapeur Pompier Volontaire est avant tout un

engagement de cœur et non une recherche de gloire ou de récompense.

Soutenons et encourageons nos jeunes afin qu’ils osent prendre des

responsabilités. Soyons fiers qu’ils assurent le relais et se dévouent avec

autant de passion que leurs aînés pour faire vivre le Corps de

Michelbach-le-bas."


Caporal-chef Roger Zimmermann

(Brochure SP Michelbach-le-bas Mai 2012)

  

Site personnel

créé en 2001

m.à j. 2016

Michelbach-le-bas

  Cliquez sur les photos pour les agrandir

Corps des Sapeurs pompiers

  

1972  -  2012

crédits photos: pinpon90 - SPMlb - 


Départ de la "Renault Prairie" et de la moto-pompe

pour le Musée du Sapeur à Vieux-Ferrette

3/2016

  


Membres fondateurs en 1972


Frédéric STRIBY

Roland BUBENDORFF

Claude GOEPFERT

Gustave GOEPFERT

Emile GOEPFERT

François GOEPFERT

André GOETZ

Joseph KELBERT

Jean-Paul OTT

Julien SCHICKLIN

Lucien SCHICKLIN

 

Victor SCHICKLIN

Charles SPIESER

Paul SPIESER

Fernand SIMON

Paul SCHMITT

André SCHOEFFEL

Louis STOESSEL

Jean-Pierre SPECKER

Jean SCHAEFER

Martin WALCH

Aimé WICKY

Roger ZIMMERMANN